Un mois sans achats

Un mois sans achats

Inspirée de la blogueuse Ruth, de Living Well Spending Less, j’ai décidé de vivre un mois – ou peut-être plus, qui sait? – sans effectuer d’achats. Comme que je pratique déjà une certaine forme de simplicité volontaire, je suis consciente que ce défi ne transformera pas ma vie de façon drastique. Néanmoins, je sais que je pourrai questionner certaines de mes habitudes telles que celle d’acheter un café à la pause. Si je prends la peine de traîner ma tasse réutilisable en tout temps, pourquoi ne pourrais-je pas prendre 5 minutes de plus pour la remplir avant mon départ le matin?

Un mois sans achats, qu’est-ce que ça implique?

Non, je ne ferai pas jeûner la famille au grand complet. Ne vous inquiétez pas. Ce qu’un mois sans achats signifie, c’est éliminer tout achat personnel qui n’est pas nécessaire. Le café à la pause? On remplit sa tasse à la maison. Un livre qui nous attire? On fait un saut à la bibliothèque. En somme, nous pouvons nous permettre d’acheter : de la nourriture et les articles qui doivent absolument – et j’insiste sur le absolument – être achetés. Je pense ici à l’ampoule de votre lampe, à votre droit de passage mensuel pour l’autobus et à la pâte dentifrice.

Et les autres?

Évidemment, il faut inclure les autres membres de votre foyer dans votre défi. Il serait ridicule de vous priver – bien que le mot soit un peu fort – tandis que les autres s’achètent une nouvelle garde-robe. Comme nous faisons de multiples efforts écologiques et que nous ne sommes pas de grands consommateurs à la base, mon mari a accepté le défi sans rouspéter. Nous pensons d’emblée que cela sera facilement réalisable, mais je crois tout de même que nous aurons quelques surprises en cours de route.

Désirez-vous participer avec moi à ce mois sans achats?

Publicités

13 réflexions sur “Un mois sans achats

  1. myrheille dit :

    J’aime pas trop l’idée de le faire pendant juste un mois, mais je fais quelque chose de similaire – j’ai commencé à noter dans un cahier toutes les dépenses que je faisais, et ça a descendu drastiquement. Plein de petites dépenses que je trouvais non-conséquentes vu les montants (10$, 20$, etc), mais ça s’additionne! Ça me permet de mettre l’argent de côté pour les projets qui m’intéressent ben plus qu’une enième bébelle en platique pour mon enfant: l’épargne, les voyages, et un retour aux études bientôt! 🙂

    J'aime

    • Marie-Pier dit :

      En quoi ton retour aux études?

      Ici aussi, on le fait déjà beaucoup alors, comme je le disais, ce n’est pas siii difficile. Par contre, avec nos retours aux études, on a recommencé à se prendre un café par-ci par-là, à commander parfois du resto, etc. On doit revenir sur le « droit chemin ». 😉

      J'aime

  2. gama803 dit :

    Je suis dans un « mois sans achat » depuis le 18 Septembre 🙂 Je pense limiter mes achats personnels jusqu’a Noel et seulement depenser pour les cadeaux, mais je compte faire les cadeaux a la main et seulement payer pour les frais de port (je vis au US et ma famille en France). Ceci dans le but de m’etre de l’argent de coté mais surtout surtout de rembourser ma carte de credit, aie aie aie ! J’aimerais repartir de 0$ ou m’en approcher au 1er Janvier ! Bonne continuation en tout cas !

    J'aime

  3. Lauraki dit :

    C’est clair que ce n’est pas facile. Je me donne comme objectif aux 2 semaines en ce moment, mais avec les anniversaires, cela n’a pas été facile. Mais on y arrive. Ce qui m’aide aussi beaucoup, c’est que je budgétise très serré à chaque paie pour placer le maximum en épargne. Donc, je me retrouve avec un budget pour l’essentiel. Cela ne fonctionne pas à 100 % tout le temps, mais j’arrive à épargner doucement.

    J'aime

  4. Isa dit :

    En lisant ce billet, je me rends compte que c’est ce que je fais, inconsciemment, depuis 10 ans (que je suis devenue étudiante puis jeune pro à faibles revenus). Finalement, mes postes de dépense sont uniquement : bouffe et sorties (restaurant une fois par mois et un ou deux verres de temps en temps). Je consomme peu, j’ai toujours consommé peu : je n’en ressens pas le besoin et je préfère épargner pour voyager. Je n’ai pris conscience que récemment que c’était pile en adéquation avec mes croyances écologiques !
    Mon chum est encore pire, il rechigne même à changer des chaussettes trouées donc on ne se chicane pas trop… 😉
    Comme quoi, le fait d’avoir peu de sous a un avantage aussi 😀

    J'aime

    • Marie-Pier dit :

      Nous sommes aussi dans la même situation. Nous avons un faible revenu, car nous sommes tous deux de retour aux études. Par contre, nous n’augmenterons pas notre rythme de vie par la suite. Il nous satisfait et l’argent épargné servira aux voyages que nous désirons faire en famille. 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s